Workaholisme, mal-être omniprésent

Avec l’évolution du monde professionnel, notamment à travers l’utilisation parfois excessive des technologies de l’information et de la communication, les limites entre vie personnelle et vie professionnelle deviennent floues, indistinctes. Il est difficile, plus encore pour les cadres et dirigeants d’entreprise, de se défaire de son carcan de responsabilités professionnelles. Si bien que de nouveaux maux sont apparus. C’est le cas par exemple du workaholisme.

 

A quoi renvoie le concept de « workaholisme » ? Parfois appelé « addiction au travail », il s’agit plus précisément d’une pulsion interne poussant une personne à travailler excessivement. Vous ne comptez plus vos heures de travail, vous travaillez ou pensez à votre travail même en dehors de votre lieu d’exercice, et vous culpabilisez dès lors que vous ne travaillez pas… Telle est votre situation si vous êtes ce que l’on appelle un(e) « workaholique ».

Souvent perfectionnistes, les workaholiques s’imposent des standards de performance élevés, compliqués à atteindre et les mettant nécessairement en difficulté. De fait, certains traits ont tendance à favoriser l’émergence de ce mal-être, mais certains éléments organisationnels jouent également leur rôle dans sa manifestation. C’est pourquoi il est important pour chacun de veiller à un environnement de travail sain, afin d’éviter et de se préserver du workaholisme.

Divers moyens peuvent être mis en œuvre pour cela. Des astuces toutes simples, qui vous permettront malgré tout de respirer à nouveau, malgré parfois une charge de travail importante. D’abord, il est important de se « déconnecter » mentalement de son travail une fois votre journée terminée : pas de mails passés une certaine heure, pas de paperasses à emporter chez vous, et encore moins des documents importants ! Profitez des moments de convivialité que vous offre votre vie personnelle, ou provoquez-les ! Si votre cercle de connaissances se restreint à celui de votre travail, n’hésitez pas à vous investir dans de nouvelles activités, plus plaisantes et/ou relaxantes, en lien avec vos valeurs profondes et vos besoins intérieurs. Et surtout, ne culpabilisez plus. Ne culpabilisez plus de ne pas travailler chaque minute de chaque heure. Pensez à vous, à travers une juste attention à vous-mêmes. Vous n’en serez que plus efficaces lors de votre retour, et surtout, vous pourrez vous investir dans votre activité professionnelle avec enthousiasme…

 

Penser à soi, prendre soin de son écologie personnelle, c’est ce que vous proposent Take Care et Key To Be, deux parcours de formation proposés par Best Of Training. Conduits au Château de Chargé, situé en campagne dans son écrin de verdure, toutes les conditions seront réunies afin de favoriser votre bien-être personnel et votre réflexion professionnelle. Afin de préserver son écologie personnelle et relationnelle, et mieux vivre au travail.

 

 

 

Photo provenant du blog Activ’Assistance

Articles recommandés

Ajouter un commentaire