Les Comportements de Citoyenneté Organisationnelle

Parce que l’efficacité d’une entreprise ne réside pas seulement dans son chiffre d’affaires…

            En entreprise, l’efficacité au travail des salariés (respect des consignes, des objectifs) n’est pas le seul élément à prendre en considération lorsqu’il s’agit de mesurer leur niveau de performance. En effet, certains d’entre eux font parfois preuve d’une autre forme d’efficacité, dite « contextuelle ». Celle-ci, à l’inverse de l’efficacité au travail, n’est pas en rapport direct avec les tâches à accomplir, mais avec l’environnement social de travail. On parle alors de Comportements de Citoyenneté Organisationnelle (CCO).

 

Les CCO sont définis comme étant « une contribution à l’entretien et à l’enrichissement du contexte social et psychologique qui supporte la performance »[1]. Autrement dit, ce sont des « efforts individuels qui ne sont pas liés aux tâches de l’emploi occupé », mais nécessaires, du fait « qu’ils façonnent le contexte psychologique, social et organisationnel »[2]. Ces comportements faisant l’objet de choix personnels, leur absence n’entraîne pas de sanction particulière pour le salarié.

Ces efforts renvoient à un certain nombre de comportements, qui se distinguent par leur bénéficiaire : l’organisation, via la loyauté organisationnelle par exemple (promouvoir la structure à l’extérieur de celle-ci), ou la conscience professionnelle (assiduité et application dans le travail) ; les autres individus de l’organisation, à travers l’altruisme (aider un collègue en difficulté), et la courtoisie (intérêt pour le bien-être des autres) ; et enfin, les personnes extérieures à l’organisation (par exemple, les clients), dont le salarié s’efforce de satisfaire les besoins.

Ces CCO, conduisant indirectement à une efficacité organisationnelle via leur efficacité contextuelle, permettent à chacun d’évoluer dans un environnement de travail serein et propice au bien-être de chacun, ainsi que d’offrir un service de qualité aux individus extérieurs à l’organisation.

 

Aussi, en travaillant sur sa propre écologie personnelle et relationnelle grâce au parcours de formation TAKE CARE, proposé par BEST OF TRAINING au Château de Chargé, l’objectif est de réaliser un retour sur soi, comprendre ses propres émotions, et apprendre à écouter les besoins ou difficultés d’autrui en milieu professionnel. De fait, les comportements adéquats en entreprise se mettront en place naturellement, au quotidien, ce qui favorisera la satisfaction des salariés vis-à-vis de leur travail, mais aussi l’efficacité organisationnelle de la structure dans laquelle ils exercent.

 

Et si en savoir plus sur les Comportements de Citoyenneté Organisationnelle vous intéresse, ne cherchez plus : « Les comportements de Citoyenneté Organisationnelle : une étude empirique sur les relations avec l’engagement affectif, la satisfaction au travail et l’implication au travail « .

 

[1] Organ (1997)

[2] Borman et Motowidlo (1993)

Recent Posts

Ajouter un commentaire